Saliou Diop « c’est vrai qu’elle était vierge, toute fois le bout de mon se…xe est entré et j’ai éjaculé, ça lui a beaucoup plu »

0

C’est l’affaire dont on parle le plus à Touba depuis ce week-end. Un charlatan, Serigne Saliou Diop, est accusé d’être l’auteur de neuf grossesses. Plus grave encore, il aurait exercé un chantage sur ses victimes à la fin de l’histoire. Il sera présenté au procureur ce mardi.

Serigne Saliou Diop est depuis ce week-end dans les liens de la prévention. Le gus, qui se faisait passer pour un marabout, n’était en réalité qu’un charlatan. Mais, pour parvenir à ses fins, Serigne Saliou Diop satisfaisait sa libido sur des femmes mariées à Touba. Son modus operandi : Serigne Saliou Diop utilisait des potions avec des gris-gris pour hypnotiser ses victimes. Son manège a duré plus de trois ans, avant qu’il ne soit enfin démasqué, jeudi dernier. Il a commencé ses mauvaises pratiques en 2015. A cette époque, il logeait dans un appartement situé au sous-quartier Touba 28. Ensuite, Serigne Saliou Diop a logé à Touba-Khayra, puis Ségal-Gua, Dianatou, avant de poser ses valises à Lansar. Au fil du temps, Serigne Saliou Diop a engrossé neuf femmes. La dernière, Coumba Mbaye, est l’épouse d’un émigré basé en France. C’est l’oncle de ce dernier, auprès de qui l’infortunée jeune femme s’est confiée, qui a avisé les éléments de la police religieuse de Touba, la «Safinatoul Amane». 
Dans sa déposition, la dame a raconté en détail les affres subies et l’influence que le charlatan avait sur elle. Elle déclare en outre qu’à chaque fois que Serigne Saliou Diop l’appelait, de jour comme de nuit, elle laissait immédiatement tout tomber pour le rejoindre, sans même savoir ce qui la poussait à accepter cette situation, qui aura duré plus de sept mois. Malheureusement, elle a fini par tomber enceinte, et son mariage a volé en éclats. Selon des sources proches de la gendarmerie, des investigations faites ont démontré que huit autres femmes ont subi à Touba le même sort que Coumba Mbaye. Mais, il s’est également révélé qu’en plus d’abuser sexuellement ses victimes, Serigne Saliou Diop soutirait à ces femmes des sommes d’argent, en les faisant chanter. Depuis vendredi dernier, le charlatan est dans les liens de la prévention.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.