Selbé Ndom « Ndawsi tall diekeurem Soumak Guisson… »

0

Selbé Ndom, la mort dans l’âme, condamne, avec la dernière énergie, ces femmes qui assassinent froidement leur mari. Et la voyante de traiter de tous les noms d’oiseaux cette femme, Aïda Mbacké, qui a brûlé vif son mari avec de l’essence, en novembre dernier. «C’est une femme sans scrupule, à cause d’elle, on a manqué de respect aux femmes sénégalaises ». Aussi réclame-t-elle la peine de mort pour empêcher ces genres de crimes crapuleux de prospérer impunément. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.