Sénégal-Canada : Une coopération qui se fortifie au fil des ans

0

Le Sénégal accueille, aujourd’hui, un hôte de marque : le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Les visites officielles d’hommes d’État canadiens au Sénégal, qui sont d’ailleurs nombreuses, témoignent de l’excellence et de la vitalité des relations entre les deux Nations : Pierre-Elliot Trudeau (1981), Brian Mulroney (1987, 1989), Jean Chrétien (1999, 2002), Stephen Harper (2012, 2014). Notre pays a également reçu le Gouverneur général Roméo LeBlanc en 1999 et la Gouverneure générale Michaëlle Jean en 2010.

Mais, pour le Premier ministre Justin Trudeau, cette visite est plein de symboles. En effet, il y a près de 40 ans déjà, précisément le 11 janvier 1981, son père, Pierre-Elliot Trudeau, Premier ministre du Canada d’alors, ouvrait le défilé. Depuis, la riche coopération entre le Sénégal et le Canada s’est fortifiée au fil des années, même si les centres d’intérêt ont évolué.

Cette collaboration avait débuté timidement en 1960. Le Canada avait mis l’accent sur la formation des ressources humaines. Il avait commencé par l’envoi de coopérants et la construction de quatre collèges, dont le lycée Blaise Diagne,  l’École polytechnique de Thiès et le Centre d’études des sciences de l’information et de la communication (Cesti). De 1973 à 1980, la coopération s’est diversifiée avec une orientation plus économique. Les consultations bilatérales de février 1977 et juin 1978 avaient permis de définir les grandes lignes en matière de développement rural. Dès lors, les nouveaux centres d’intérêt portaient sur le désenclavement par la construction d’infrastructures routières, ferroviaires et de télécommunications ; l’amélioration de l’alimentation des populations par un programme de protection des végétaux et la prospection minière. Dans le secteur de la pêche, le Gouvernement canadien avait financé des chaines de froid ainsi que la motorisation des pirogues. Cette diversification de l’appui de ce pays ami ne s’était pas faite au détriment de l’éducation et de la santé qui continuaient à bénéficier du même traitement, voire plus, à travers l’Agence canadienne de développement internationale.

Aujourd’hui, l’action du Canada au Sénégal a été réajustée vers des cibles jugées prioritaires par les deux Gouvernements. Par exemple, la protection des enfants, l’emploi des jeunes, la sécurité alimentaire, la bonne gouvernance, l’environnement et l’égalité entre les sexes. Une place importante est également accordée à la croissance économique durable sans négliger le volet industriel, notamment dans le secteur minier.

Avec cette coopération dynamique, la visite du Premier ministre Justin Trudeau permettra, à coup sûr, d’élargir le champ de la coopération dans des secteurs comme le sport avec l’organisation, par le Sénégal, en 2022, des Jeux olympiques de la jeunesse. Mais, les amis du Canada au Sénégal souhaitent que l’éducation et la formation deviennent, à nouveau, un centre d’intérêt surtout dans les domaines émergents où ce pays a une expertise avérée, à savoir le développement communautaire, l’économie sociale et solidaire…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.