Service de réanimation : « En une heure, on peut dépenser jusqu’à 500.000 FCFA pour un seul malade » (Pr Bèye)

0
Au Sénégal, les cas graves liés au coronavirus sont dans le couloir de mort. Les 6 patients qui ont atteint ce stade de la maladie sont finalement décédés. Ces tristes résultats sont dus en grande partie à un plateau médical insuffisant avec un déficit de matériels et de personnels soignants.
Et, ce vendredi 24 avril, lors du point sur la situation de la pandémie au Sénégal, le ministre de la Santé et de l’Action sociale a annoncé la présence d’un cas grave de Covid-19 en réanimation.
Directeur du Service d’assistance médicale d’urgences (Samu) national, le professeur Mamadou Diarra Bèye a d’emblée rassuré sur la situation. « Tous les pays rencontrent des difficultés dans la prise en charge. Que ce soit aux Etats-Unis, en France, en Espagne, en Italie, quand ces pays ont eu beaucoup de cas graves, la situation est devenue incontrôlable », a-t-il fait savoir sur la Tfm.
Les aveux du Directeur de Samu national
Soutenant que les cas graves sont pris en charge par les services de réanimation, le médecin a fait des aveux : « ici, nous sommes obligés de prendre en même temps les autres malades. C’est compliqué parce qu’on ne peut pas mettre dans un même espace les malades du Covid-19 et d’autres malades dans un même hôpital. Cela entraînerait un manque de lits ».
Avant de dévoiler : « La réanimation déjà coûte cher, un malade en réanimation demande beaucoup de moyens d’équipements. En une heure, on peut dépenser jusqu’à 500.000 Fcfa pour un seul malade ».
Actuellement, 545 cas de coronavirus sont répertoriés dans le pays, avec 262 cas guéris, 6 décès, 1 évacué (décédé en France) et 276 patients sous traitements dans les hôpitaux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.