Test d’un vaccin en Afrique : « Menacé de mort », Jean P. Mira s’excuse et…

0
Jean Paul Mira, chef du service de réanimation à l’hôpital Cochin de Paris, et Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm, qui proposent « une étude du vaccin Bcg, en Afrique » ont finalement présenté leurs excuses « à tous ceux et celles qui ont été heurtés par leurs propos tenus sur le plateau de Lci ».
Le Parisien informe que Jean Paul Mira « subit ainsi que sa famille des menaces de mort réitérées et très inquiétantes. Il a été contraint de déposer une plainte pour menaces de mort sur personnel soignant et appels téléphoniques malveillants, selon ses avocats, Me Gabriel Dumenil et Marc Bailly ».
De son côté, l’AP-HP « prend acte de ces regrets et condamne toute prise de position qui, à tort ou à raison, pourrait être interprétée comme péjorative vis-à-vis de pays africains ».
Pour rappel, les deux professionnels de la santé, précédemment cités « étaient convenus qu’une étude du vaccin Bcg, contre le Covid-19 devrait être faite en Afrique ».
Ce qui a provoqué l’ire de plusieurs personnalités africaines. Le club des avocats au Maroc avait même décidé de porter plainte contre les deux hommes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.