Travailleurs de PCCI opprimés, populations de Taïba Ndiaye spoliées, le FRAPP réprimé

0


ENSEMBLE FAISONS FACE !

La justice sénégalaise vient de rendre son délibéré dans l’affaire de notre camarade Lamine Gueye Ndiaye accusé de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et de montage d’une photo sans le consentement de la personne. Notre frère Lamine Guèye Ndiaye a été condamné à deux (02) ans dont un (01) mois ferme. Le FRAPP dénonce cette condamnation qui ne vise qu’à faire mal au FRAPP et à tenter d’intimider les autres citoyens. Comment un Etat peut-il condamner aussi lourdement un citoyen alors que le président de la république est allé jusqu’à Paris dire qu’il était Charlie ? Le FRAPP remercie tous les avocats et les démocrates qui se sont mobilisés pour Lamine Guèye Ndiaye. Il y a avec le président Macky sall une volonté manifeste d’un traitement particulier anti-démocratique dès qu’il s’agit du FRAPP. Interdictions régulières de manifestations, gardes à vue récurrentes sans aucun motif…Le FRAPP prend à témoin l’opinion. Les combats contre le Cfa, les APE, l’installation des magasins de grande distribution, la présence militaire française, les politiques du Fmi et de la banque mondiale, pour la fin du bénévolat des animateurs polyvalents des cases des tout petit, contre les politiques de Orange au Sénégal, pour la souveraineté audiovisuelle, aux côtés des travailleurs licenciés du Bureau Veritas et des enseignants des écoles franco-sénégalaises…ne peuvent justifier cet acharnement anti-républicain contre le FRAPP. Le FRAPP fera face et poursuivra son travail d’information, de mobilisation et de contribution au renforcement d’une conscience anti-impérialiste, populaire et panafricaine.

Le FRAPP a appris que PCCI, au lieu de respecter les décisions de justice et de payer ses employés, a distribué des demandes d’explications aux travailleurs en lutte. Le FRAPP met en garde PCCI et l’Etat devant les graves conséquences que pourrait engendrer ce qui apparaît comme du « maa tey ». Le FRAPP demande à l’Etat de mettre un terme à la politique de patron voyou mise en œuvre par PCCI pendant qu’il est encore temps.

Le FRAPP a été invité par les populations de la commune de Taïba Ndiaye (Département de Tivaouane). Nos compatriotes de Taïba Ndiaye sont opprimés à la fois par l’Etat néo-coloniale et les multinationales que cet Etat sert (ICS, Toben Power, Centrale éolienne…). Cette zone est riche en phosphate, en zircon…qui bénéficient jusqu’ici qu’aux capitalistes et aux dirigeants centraux et locaux. Le FRAPP encourage les populations à s’organiser et à lutter pour inverser les rapports de profits entre le Sénégal et les multinationales afin que les richesses du Sénégal bénéficient plus aux sénégalais.e.s qu’aux multinationales et à leurs valets locaux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, le FRAPP invite les populations à venir pacifiquement et massivement à la manifestation de la plateforme Aar li nu bokk du vendredi 21 juin 2019 à partir de 15 heures sur les allées du Centenaire pour exiger une gestion souveraine et démocratique des ressources naturelles du Sénégal.

Le comité de coordination national

FRAPP/FRANCE DEGAGE. [email protected] 77424 92 08/77 470 25 14

Dakar, le 20 juin 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.