Un maire abattu au Cameroun

0

Le maire de la ville de Manfe, localité située dans le sud ouest Cameroun, a étéabattu ce dimanche dans l’attaque de son convoi.

Selon des sources officielles relayées par les médias locaux, Ashu Prisley Ojong, 35 ans, qui était le maire de Mamfe, a été tué lorsque son convoi a essuyé des tirs.

Le défunt avait été élu maire de la ville de Manfé en février dernier.

Le drame serait intervenu alors que l’édile se rendait à une cérémonie où des séparatistes devraient déposer des armes.

Ces sources signalent également que deux soldats du gouvernement dans l’escorte auraient été blessés lors de l’attaque.

Cette énième attaque dans la région du sud-ouest est la conséquence de la crise entre séparatistes et autorités centrales du pays.

Le conflit entre l’armée camerounaise et les milices anglophones a commencé après que le gouvernement ait violemment dispersé les manifestations pacifiques des avocats et des enseignants en 2016.

 

Les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun sont le théâtre de combats meurtriers entre forces gouvernementales et séparatistes armés qui ont fait selon un décompte de Amnesty International, au moins trois mille tués et plusieurs milliers dautres personnes forcées de quitter leur domicile.

Dans les zones en conflit de ce pays, les activités tournent au ralenti. En certains endroits les déplacements sont extrêmement difficiles en raison notamment des rapts et des attaques armées.

Selon un des correspondants de la BBC, Les autorités accusent les séparatistes qui combattent dans la région depuis 2016  d’être à l’origine de cette attaque.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.