Violation du couvre-feu: Un chauffeur de taxi condamné à une peine d’un mois

0

Le nommé Mamadou Woury Diallo a comparu hier à l’audience des flagrants délits du Tribunal de Grande instance de Dakar (Tgi). Il répondait des faits de violation des règles du couvre-feu.

A l’heure où les limiers veillent au respect du couvre-feu pour lutter contre la propagation de la maladie du nouveau coronavirus, le chauffeur de taxi Ismaïla Ba, lui, violait allègrement les dispositions du couvre-feu instauré par les autorités et entrant en vigueur de 20 heures à 6 heures toutes les nuits. Il a été interpellé en pleine circulation la nuit des faits, à 20h 04 mn. Ismaïla Bâ a reconnu les faits qui lui sont reprochés, en soutenant qu’il garait sa voiture dans un parking au moment de son arrestation.

Selon le Ministère public, avec l’augmentation des cas communautaires, on ne sait pas qui est malade et qui ne l’est pas. Le chauffeur de taxi est un porteur de risques et met donc en danger la vie d’autrui. « Vu la dangerosité de son comportement, c’est l’ordre public qui est menacé à cause de la maladie. On a que deux moyens pour se prémunir. Soit la sensibilisation ou la répression », a estimé le maître des poursuites, qui a requis deux ans de prison ferme à l’encontre du prévenu.

Selon le conseil de la défense, les faits sont constants, il y a violation du couvre-feu et non violation de la circulation à l’heure du couvre-feu puisque le chauffeur a été trouvé dans un parking. La robe noire a sollicité une application bienveillante de la loi pénale en faveur de son client.

Finalement, le tribunal a condamné le prévenu à une peine d’avertissement d’un mois assorti de sursis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.